Noir

Noir parce que c’est ma couleur, noir parce qu’elle masque le rouge sang, la violence, le noir efface tout, le noir m’efface moi.

Gout de sang dans ma bouche, nerfs à fleur de peau, mal de dos, mal de crane…

Alors je rêve de noir, une rue sombre, une ruelle dont on ne voit pas le fond pour m’y cacher et là le souvenir peu à peu remonte, c’est un rêve que je faisais il y a plusieurs années, juste pour survivre, juste pour garder un espoir, quand mes journées étaient rythmées par les fix et les viols, mes nuits l’étaient par ce rêve, moi dans le noir total, agenouillée dans cette ruelle humide, je pouvais voir les passant, les autres, ils ne me voyaient pas, j’étais protégée de tout, de tous.

Noir pour ne pas sombrer dans la violence, noir parce que le rouge me fait mal aux yeux, noir parce que c’est l’absence de tout, l’absence de douleur, de sentiments.

Noir parce que la lumière me fait mal…

Une Réponse to “Noir”

  1. J’ai vu de la lumière, je suis entré.
    Y avait personne, j’ai éteint.
    Bises.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :