Rage

Je me suis reveillée ce matin avec la rage au ventre, je ne sais trop pourquoi. Envie de violence, de tout cassé, de tout plaqué, partir ne pas se retourner, avancer droit devant soi.

Et puis il y a eu ce couple dans le métro, amoureux, collé l’un à l’autre comme deux limaces copulant. Haut le coeur en voyant se tableau dégoulinant d’amour.

Et puis il y a eu ce gamin, l’âge du mien surement ou pas loin, avec sa mère, envie de pleurer. Et puis la colère qui monte encore et toujours, colère contre la société qui ne donnera pas un droit de visite à une mère toxico sous subutex. Colère contre cet homme qui s’autorise le privilège de décider si oui ou non je suis digne d’être une mère.

Et puis il y a eu cet homme au regard sans équivoque, les yeux dans mon décolleté, affamé. Ce regard qui souvent m’attire, ce regard qui reveille en moi en général la faim de sexe. Ce regard ce matin je le haissais. Je me sentais en danger, il représentait pour moi ce que je hais chez les hommes, la vanité, l’assurance et le mépris du sexe dit faible.

Et puis maintenant il y a elle, ma collègue, la cocu de service, qui me gonfle avec son week end de merde chez ses beau parents. Et elle ne la ferme pas, je tape sur mon clavier en l’écoutant à peine et elle continue sa litanie, elle me fatigue, si elle continue je me lève, je fais le tour du bureau et je lui colle ma main dans la tête.

Tiens une question interressante de sa part: »euh ça t’interresse ce que je te raconte? » Enfin une question direct à laquelle je vais me faire un plaisir de répondre: » Honnetement? rien à battre de ton week end pourri chez ta belle doche, rien à battre des exploits de ton rejeton de toute façon il sera aussi con que ces parents vous êtes des cas genetiquement desespéré, accouplé différemment je dit pas mais là vous vous êtes trouver vraiment!!!! »

Ouai je sais j’aurais pas dû, mais il fallait pas qu’elle me pose la question. Comme ça je suis tranquille elle est pas prète à m’adresser la parole de nouveau.

Bref tout ça pour dire que les gens m’emmerdent parce qu’ils sont simplement eux, des être humains se croyant supérieur en tout et à tous, parce que je fais partie de cette putain d’humanité et que je finis toujours par en avoir honte.

8 Réponses to “Rage”

  1. Ahhhh ça fait du bien de gueuler des fois.

  2. Daccord avec toi. Trop de boloss ma grande. TROP DE BOLOSS.

    • @Rinc: bienvenue chez moi, tu reviens quand tu veux, et si t’as envie de me parler d’un trux hesite pas, mon mail est ouvert….

  3. Thierry H. Says:

    Je me sens moins seul du coup… Avec ces réveils où l’envie de tirer sur tout le monde est intense.

  4. Tiens, je me sens coupable d’avoir passé un bonne journée, d’un coup…

  5. Pis y a eu une ballade en bateau mouche où t’étais vachement plus humaine que ce que tu veux bien dire……et surtout hyper moins misanthrope….🙂

  6. héhé toujours le mot pour rire toi🙂
    Mais dis donc, avec tes jugements à l’emporte pièce t’as pas un peu l’impression que c’est toi qui fait un complexe de supériorité ?
    J’te pardonne🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :