Relation érotique

Un toxico et sa dose, c’est un peu Roméo et Juliette, une relation intense, passionnelle, fusionnelle qui finit forcement mal un jour.

Le toxico ne pense qu’à sa dose, il mourrait pour elle, il ferait tout pour qu’elle soit prés de lui, en lui.

L’acte même de se shooter est érotique, cette aiguille qu’on penètre dans la peau. Parfois, souvent une douleur délicieuse vous traverse. Le moment unique ou l’héro entre dans le corps, c’est douce chaleur qui vous envahie et l’explosion finale, bouquet final d’un feu d’artifice grandiose.

Au bout d’un certain temps la routine s’installe pourtant, le grand feu d’artifice se transfomr en petit feu de bengale, doucement sans qu’on s’en rende vraiment compte. Puis place au manque, on veut se détacher quelque peu, parfois même on tiens quelques jours quelques mois.

Et puis on y reviens, parce qu’on ne peut faire autrement, parce que l’héro est exclusive elle ne supporte pas l’abandon, alors on y reviens et là tout recommence, le bouquet final du feu d’artifice redevient grandiose.

Et puis pour certains, cette relation est là depuis trop longtemps, le corps fatigue de temps de plaisir, les organes s’essouflent de tant de chimie alors c’est la fin, le suicide de l’un par l’autre, la dernière communion, certains pensent d’ailleurs que celle ci est la plus belle

Alors renoncer à la dope, ce n’est pas que renoncer au plaisir, ni accepter les douleurs, renoncer à la dope c’est renoncer un peu à l’amour de sa vie. c’est ce dire qu’une relation aussi intense n’existera plus jamais, ne remplira plus jamais votre vie.

Et ça on y arrive que si l’on a autre chose, c’est cet autre chose qu’il faut que je trouve, mais je ne peut le faire en cure…

11 Réponses to “Relation érotique”

  1. Le parallèle est osé , mais c’est bien observé.
    Il ne te reste plus qu’à trouver un autre amour pour pouvoir de passer de celui dont tu dépend .

    • @dosto: C’est bien ça le problème, j’ai pas d’autre amour en vue, enfin si mais cet amour là va me ramener inexorablement à mes démons

  2. je vais encore faire le petit bourgeois con… mais ne crois tu pas qu’avant de vouloir revivre qqe chose d autre aussi foirt qui remplace, il faut d abord apprendre à vivre sans rien… comme qd l Amour est parti et qu on a l’impression qu’on ne peut plus vivre sans cet Amour, que ce n est pas possible de se lever si l’Autre n ets pas là pour te montrer qu il a envie que tu te lèves, q u’ila besoin que tu sois là, que ce n’est pas possible de regagner ce lit si qqn ne t y attend pas. Alors parfois dans ces cas là, tu recommences qqe chose vite fait, un ersatz de relation, un corps à caresser pour ne pas être seul le soir dans ton lit, pour ressentir encore ce plaisir immense de la pénétration …Et pourtant ces pis aller ne sont toujours que déception et il faut alors, d abord, dans un premier temps, apprendre à vivre sans, à avoir l’impression d’être mort, avoir l’impression que la vie n aura plus jamais de gout, avoir l’impression que tout ceci ne sert à rien…. Et puis laisser le temps faire, la souffrance venir puis passer, et après, seulement après, parfois longtemps après, la vie reprend ses droits et retrouve du gout. Je n ai pas connu ce qu’est cette histoire d’amour avec l hero que tu décris Tox et je suis donc certainement mal placé pour parler…mais ne crois tu pas qu il faut d abord que l heure est aujourd hui surtout à apprendre à vivre sans, avec le vide et avec une vie sans gout avant que la place pour d autres plaisirs, d’autres envies, ne vienne…plus tard

  3. Dis, tronche de cake, t’oublies pas quelqu’un dans tes amours ?

    J’parle pas de moi hein😉

    • @Jp: Non je ne l’oublie pas simplement il est un peu loin de moi…Mais si on me laisser l’approcher plus, ça remplirait peut-être ma vie…

  4. Bibichette Says:

    J’aime mieux ça!🙂

    On peut être accro à plein de choses dans la vie. Des drogues, des personnes, mais aussi à des hobbies! Sains idéalement.
    Ne cherche pas forcément à te détacher de la dope en cherchant une relation passionnelle et obsessionnelle. Y’a d’autres pistes et même pour toi, j’en suis persuadée!

    Allez, bisous!

    • @Bibi: je ne cherche pas à me détacher de la dope en cherchant autre chose. Je suis déjà sans dope et je cosntate que j’ai plus rien, et que je ne le supporterai pas longtemps.

  5. Très joli texte qui cache cette douloureuse vérité.
    Celle du manque.
    Celle d’une personne face à un choix « radical »:
    Avec ou sans cet « amour » qui brûle les veines???

    Nous lecteurs, ne sommes que spectateurs face à cette scène où tu es là, à un tournant de ta vie…
    Et nous nous languissons de savoir ce que l’avenir nous dira…

  6. Abandonner sa drogue laisse en soi un vide qui se fait parfois cruellement ressentir… Mais la nature a horreur du vide, et peu à peu je crois que ce manque sera comblé par plein de petites choses différentes, s’il ne peut être comblé par une seule chose aussi intense… Le problème c’est d’être patient, et de réussir à croire que peu à peu, le vide va s’atténuer puis, tout doucement, se combler.

  7. Il me semble que Juliette aime aussi Roméo non? Que Juliette ne cherche pas à tuer Roméo?

  8. salut, j’aime bien ce texte, et ceux que j’ai lu pour l’instant aussi, bonne came, bravo.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :