Vaincre cette douleur

Tout les moyens sont bons pour vaincre cette putain de douleur qui me prend aux tripes. Ras le bol de dégueuler, ras le bol de me cogner la tête contre les murs pour que la migraine s’arrete. Ras le bol de trembler d’essayer par tous les moyens de cacher ces putains de tremblements.

Même la vodka à ses limites, j’ai fait le tour, hier j’ai ravalé ma fierté pouyr supplié un medecin de me donner quelque chose, un calmant, une ligne une dose, il a tout refusé en bloc, la première semaine doit être dure très dure.

Alors simplement j’ai tout cassé, tout ce qui me passait sous la main. Ce n’est plus de la colère que je ressens ce matin c’est de la haine la haine pour tous la haine pour tout. Je ne supporte plus ces gens dehors, dans la rue, au boulot, ces gens clean et propres sur eux, ces gens qui n’ont aucune idées des souffrances qui existent et qui de toute façon s’en foute royalement.

Tous ces gens normaux qui ont une vie de famille, des amis, des relations, veulent qu’une seule chose que les gens comme moi disparaissent, qu’on ne les voit plus. J’ai envie de hurler que j’existe et qu’il faudra faire avec quelqu’un comme moi, que je les emmerderais jusqu’au bout, que je serais leur mauvaise conscience.

J’aimerais pouvoir aller parler à leurs enfants et leurs expliquer combien la société est mauvaise et comment s’en affranchir.

J’aimerais pouvoir lever des troupes et partir à l’assaut de cette société de merde. J’aimerais avoir la force de faire la révolution j’aimerais avoir la force de mes convictions.

Mais je n’ai rien, je ne suis rien qu’une toxico en manque qui ne sait par où commencer pour ne plus avoir mal, pour chasser ses fantômes. 

Je ne suis qu’une toxico parmis d’autre, un nombre, une patiente de plus. Je ne ferais pas la différence, avec ou sans moi le monde tournerais, je n’apporte rien de plus, je ne fait que survivre.

La douleur à ça d’extraordinaire c’est qu’elle fait oublier combien la vie est sympathique, vous êtes heureux? souffrez le martyr pendant plusieurs jours, plusieurs semaines et vous prierez pour mourir.

Mais il faut que je tienne, enfin il parait enfin c’est ce que je me dit même si aujourd’hui les raisons de souffrir me paraisse débiles (il n’y a jamais de bonne raisons de souffrir). Alors mécaniquement je tiens, sans conviction, sans envie reelle de tenir.

Ce qu’il me faut c’est avoir mal exterieurement pour une raison objective, pour quelques chose de palpable, avoir mal par le manque à ceci de terrible c’est que c’est une douleur impalpable, on a mal, on a besoin de dope mais pas de blessure visible, pas moyen de soulager tout de suite, pas moyen de soulager tout court.

Alors subitement je suis amoureuse de mon surin, si beau, si fin si tranchant,  douce douleur, faire perler le sang écarter les chair pour que la douleur se fasse vive et demander qu’on desinfecte la plaie, avec de l’alcool, surtout à 90°, et que le pansement soit serré très serré….

23 Réponses to “Vaincre cette douleur”

  1. Cerise morte Says:

    Parfois certains trouvent une amélioration quand ils arrivent justement à donner un sens à leur douleur (je dis pas qu’il y en a hein? mais on arrive parfois à trouver du sens à tout quand on est dans certaines disposition).
    tu peux hurler dans mon mail j’ai coupé le son! ;-P

  2. @Cerise: c’est bien pour ça que j’aime tellement mon surin, comme ça je sais pourquoi j’ai mal

  3. Cerise morte Says:

    mouais l’automutilation, quand ca dépasse le rongeage d’ongles… pour moi les armes partent du principe généreux qu’on en reserve le bénfice aux autres!😉
    ca fait une diversion de la douleur c’est déjà ca. T’as essayé le yoga?😉

  4. @Cerise: Le Yoga, non c’est pas pour moi avec la tremblotte reste zen c’est impossible….

  5. Tu sais Val, j’aime beaucoup, beaucoup ta rage, l’énergie féroce qui s’en dégage. Ce qui est con, c’est que ta rage soit au service de la dope.
    Mais du coup je me dis que quand tu vas en sortir -et pas « si »- si tu la mets à ton service à toi, tu vas faire des miracles.
    Et sinon, la boxe … ?

  6. @Patsy: je ne suis pas du tout sportive, c’est pas mon truc, je rpéfère m’exploser les tympans avec les bérus ou noir dez’ à fond dans mon MP3

  7. Bibichette Says:

    C’est tellement difficile à lire! Mais en même temps, toute cette rage te tient encore en vie! Et, même si c’est toi qui l’endure, tu sais bien mieux que moi que c’est un passage obligé!!!
    Tu redoutais tout ça ce we et tu es en plein dedans, mais il faut tenir! Casse tout ce que tu veux si ça te fais du bien! Mais résiste… Je continue d’être avec toi et d’y croire fort fort fort!!!!

    Bise, la belle.

  8. @Bibi: je vais tenir parce que de toute façon je n’ai pas le choix, mai sj’ai peur que les dégats colateraux finissent par être important. J’ai légèrement pourri Brice, hier aussi. Plus la douleur m’assaille moins je le supporte, je m’aperçois quand je suis clean que pour moi il est tout autant que moi responssable de la mort d’Eric et plus je le vois plus je pense à Eric et plus j’ai mal.

  9. Bibichette Says:

    Mets-toi bien dans la tête que le seul responsalbe de la mort d’Eric, c’est Eric lui-même!!! Tu vas m’en vouloir de te dire ça dans l’état dans lequel tu es, mais tant pis! J’assumme!

    Comment se fait-il que Brice soit dans les parages? Il est en désintox aussi??? Ou tu as juste besoin de lui pour te défouler (ce que je ne te reprocherais pas!) ou pour garder une porte ouverte sur la dope?

    Quoiqu’il en soit, arrête de culpabiliser! Pour Eric et pour les dommages collatéraux liés à ton manque! Pense juste à toi pour une fois!!! A toi et ta survie dans le manque.

    Mon rêve à moi, ce serait que ton blog change de nom et devienne: « Val dans tous ses états. Amour, sexe et sexe. La vie, quoi! »
    Ca serait top comme titre!😉

  10. @Bibi: ça n’arrivera pas, la dope fera toujours parti de moi, mêm si j’arrete. Brice est en desintox avec moi il a replonger pour obliger son père à me trouver une place dans le centre (c’est une longue histoire un peu tordue…) Eric est responsable de sa mort, c’est clair ce n’est pas moi qui lui ait fait son dernier shoot, mais je le suis autant que lui, la dose qu’il a pris était mortelle il le savait, il voulait me libérer de lui, je lui faisait trop de mal, on pourra dir etout ce qu’on voudra, je serais responsable de sa mort. Il faut juste que j’arrive à vivre avec, comme je vis avec les viols, la mort de Bloody, de Mika……..

  11. qu’est ce que tu lui reproches à la société toi ?
    il faut aussi que tu vois les belles choses, parce qu’il y en a aussi, non ?

  12. @Lynx: je lui reproche Tout ou presque, j’en ferai peut-être un billet ou deux d’ailleur. Les belles choses je les voie mais elle sont si peu nombreuses, si insignifiantes fasse à la douleur, et à la solitude

  13. Je suis pas psy, mais j’ai l’impression que tu reproche bien trop de chose et que tu culpabilise pour tout et que tu veux te punir. Tu n’est en rien responsable de tout les malheurs de la vie! Vie pour toi et ceux que tu aimes et emmerde les autres!

  14. @maela: de la vie non de ma vie si!!! jai fait mes choix, va bien falloir qu’un jour je les assume…..Euh mais ça m’empêche pas d’emmerder les autres!!!!!!!!!😉

  15. Et dire qu’il y a des cons qui payent pour se faire fouetter…🙂

    La douleur…Mmmh vaste sujet. Il y a celle du manque que tu décris très bien, celle de l’absence des autres, celle qu’on cache parce qu’on en a honte ou peur….Mais ça reste que de la douleur en fait…Un truc qui s’apprivoise plus ou moins facilement, qui est là palpable mais inssaisissable, un truc étrange….Mais humain.

    Casse toi si ça te soulage, par contre le surin, fais attention à ce que tu en fais…

    Allez courage, on est déjà le 4, t’as tenu 4 jours, c’est pas top ça?

  16. Il me semble que tu assumes bien plus que ta part ! Eric a choisi sa vie, tous comme ceux que tu as aimé et qui avaient choisi la même. Si y a une responsable dans l’histoire c’est l’héroïne et rien d’autre. Essaie de te mettre ça dans le crâne ; )

  17. tu dois tenir…. quoiqu’il t’en coûte aujourd’hui…

  18. anonyme du 1er dec Says:

    Bonsoir,

    /bof
    bon, ça recommence.
    c’est peut-être débile mon « anonymat » à la noix (qui en est un sans un être un mais quand même), mais pour faire simple, voire simpliste, pour moi c’est ça ou ne pas poster. Alors là je choisis d’assumer (enfin presque) (une fois n’est pas coutume) ma part de ridicule (ben non, ça tue toujours pas).
    Désolée si j’écris de travers.
    /bof
    La douleur … je n’ai pas idée de celle que tu peux vivre autrement que dans tes écrits (qui sont plutôt parlants, si je puis dire). Ayant été hospitalisée, je me suis entendue dire qu’il ne fallait pas laisser la douleur s’installer, qu’il valait mieux ne pas trop attendre, ne serait-ce que prendre du paracétamol quand c’est efficace.
    Ca sonne comme si dans le cas du sevrage, c’était incontournable cette douleur, qu’on ne peut pas la soulager …
    Il paraît qu’il y a des gens qui sont très forts pour gérer la douleur physique. Ca ne pourrait pas aider ? Il semble que l’accepter pour aider à passer c’est mieux que de se crisper pour lutter contre, mais bon, c’est facile à dire …
    Ton surin, heu, je ne sais pas, tu pourrais l’utiliser pour graver ou sculpter du bois.
    C’est quoi la normalité ? quoi de plus qu’une façade ou une apparence plus ou moins communément admise ? On choisit plus ou moins de s’y tenir, et la vie y aide plus ou moins …
    Je ne suis pas convaincue que les autres se foutent de la douleur plus que toi. En revanche, que ce soit dur de supporter les autres dans la douleur, ça, oui …
    Oui, tu tiens, même mécaniquement, si ça doit être une étape, c’est que c’est bien comme ça. Car de fait, tu avances, et c’est le principal. Tu as passé plus de la moitié de la première semaine.
    Et ton écriture donne toujours assez une idée des ressources que tu as …
    Je te souhaite encore bon courage, bonne continuation

  19. J’ai pratiqué l’automutilation pendant un moment et je ne peux pas dire  » ça na servie à rien  » Quand les douleurs morales me faisait trop mal je voulais être maitre de la situation et contrôler ma douleur. Parce qu’il n’y avait que moi qui pouvait me faire réellement mal.
    Maintenant je le fais plus j’ai mon échappatoire, mon  » art » à moi.
    ça me guérit et m’aide beaucoup plus que mon couteau à cran à pu faire.
    Je te lis toujours et je suis contente que tu persiste et que tu avance. C’est difficile , ça fais mal mais après ça tu seras « libre ».
    La liberté à un prix malheureusement
    tu es entrain de rembourser  » ta dette » vis-à-vis d’elle.
    La liberté apporte une forme du bonheur et la came offre du plaisir.
    Le bonheur vaux plus que le plaisir, le plaisir mène à rien, il mène au néant.
    Tu mérite mieux que le néant

    Bonne chance

  20. Je te lis régulierement mais jamais je ne poste car j ai pas les mots. Vous qui laissez des commentaire je me demande tjrs d ou vous vienne toute ces opinions, moi j y arrive pas. Je me demande si j arrive à en avoir d ailleur.
    Ce petit commentaire juste pour te donner plein plein de courage……………. Je ne connais pas du tout cette souffrance du au manque de dope, mais je te trouve super forte de tenir comme ca et de ma craquer. bravo!
    Moi qui me plains de ne pas réussir d arreter de boire, je me sens idiote parsk que ca doit etre de la bagatelle à coté de ton sevrage…… je me sens idiote parsk j ai jamais essayé d arreter plus d une journée!
    Je me répete mais je souhaite plein plein de courage , continue comme ca…….

    • Ne dévalorise aps ta dépendance, le sevrage uel qu’il soit est douloureux, tu n’as pas a te trouver idiote, et bienvenue chez moi….

  21. zut j ai fait plein de faute et je ne pas éditer pour corriger dsl

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :